Mister Tucks, Illustrateur à Hoyeah Studio

Mister Tucks skateboard

Ça fait un petit moment que je vous tanne avec Mister Tucks depuis que je l’ai découvert, mais pour moi, il est vraiment l’artiste émergent marquant de l’année 2016. Et pour marquer son arrivée dans l’industrie du skate, il a illustré une première série de board pour Real Skateboards. Il nous en dit plus à ce sujet !

Hello Mister Tucks, heureux de t’avoir ici ! Comment ça se passe à Singapour? C’est la folie depuis la sortie de ta collab avec Real ?

Merci beaucoup de m’avoir ici et les choses vont bien. Super content de savoir que les boards Real génèrent un bon retour de la part des gens. Il y a aussi une augmentation des ventes sur ma boutique en ligne depuis que les boards sont sorties et je suis vraiment reconnaissant envers toutes les personnes qui m’ont aidé.

Nous communiquions par email & Jim m’a offert l’opportunité de collaborer avec Real.

D’ailleurs, comment tu t’es retrouvé à faire cette collab ? C’est un projet que vous prépariez depuis longtemps ?

Ce n’était pas vraiment prévu et je n’ai jamais pensé que ce serait possible. J’ai travaillé avec mes amis de Knuckles & Notch sur un petit livre d’illustration fait à la main que j’ai nommé Temple of Skate. Ils ont apporté les livres à la LA Art Book Fair et Andy de DLX l’a repéré. Nous avons communiqué par courriel et Jim m’a offert la possibilité de collaborer avec Real.

Le processus de conception a pris environ 2 mois et on m’a donné la liberté créative pour concevoir des boards pour Busenitz et Ishod. L’équipe de DLX était vraiment cool et j’ai la chance de collaborer avec une entreprise qui s’intéresse autant à la communauté du skate, au design, qu’à la qualité des boards.

 

Tu avais déjà fait des planches gravées au laser de ton côté, mais là, c’est l’étape au-dessus ! Qu’est-ce que ça fait ?
Oui j’ai fait quelques boards gravées au laser pour des amis. Malheureusement, le coût de la gravure au laser est vraiment raide et le coût d’expédition pour envoyer une board à l’étranger est malade. Pour l’instant, je pense que je vais m’en tenir à faire de petites quantités pour les amis à Singapour qui sont fans.

J’étais constamment en train de gribouiller… et de me faire punir pour ne pas prêter attention en classe

Mister Tucks skateboard Mister Tucks skateboard

Comment as-tu trouvé le concept de The Temple of Skate ? Et comment tu es tombé dans l’illustration d’ailleurs ?

Le skate est comme une forme d’arts martiaux où l’arme est la board. Je ne fais pas de kungfu, mais j’ai pensé qu’il serait drôle de dessiner des mecs de la Chine ancienne en train de skater sur des toits. Le concept s’est élargi et pour une raison quelconque les types sont devenus des squelettes.

J’adore le dessin depuis que je suis petit. J’étais constamment en train de griffonner des trucs étranges et des groupes de heavy métal sur mes manuels scolaires et de me faire punir pour ne pas prêter attention en classe. Je suis reconnaissant de ne jamais perdre l’intérêt pour l’illustration après tant d’années.

Mister Tucks skate

Oui, je crois que le skate art va continuer à évoluer, mais les classiques sont là pour rester.

Mister Tucks skate

Quelle est ta définition du skate art ? Est-ce que tu penses qu’il va évoluer comme le street-art l’a fait récemment ?
De nouveaux styles d’art et les tendances sont en constante émergence qui est assez cool. Beaucoup de graphiques différents peuvent être interprétés comme skate art de nos jours. Il a tellement évolué et il n’est plus confiné aux crânes, aux os et aux globes oculaires classiques. Tant que vous êtes enthousiasmé par les graphismes sur board et que cela vous donne envie d’aller skater, ça marche. Je pense qu’il n’a pas nécessairement besoin d’être créé par un skateur. Oui, je crois que le skate art va continuer à évoluer, mais les classiques sont là pour rester.

Mister Tucks skateboardMister Tucks skate

Qu’est-ce qui t’inspire vraiment en ce moment ? Peux-tu nous faire un top 3 ?
  1. Le déjeuner
  2. Les crèpes au beurre de d’arachide
  3. La musique
As-tu un projet ou une exposition à venir ? Plus de collabs ou de boards gravées au laser ?

Oui il y a quelques pistes possibles mais il est encore trop tôt pour qu’elles soient confirmées. Je croise les doigts et j’espère que 2017 sera une autre année fantastique !

 

Mister Tucks interview
Mister Tucks waveMister Tucks skateboard

Et 8 dernières questions rapides :

UNIQUE OU PRODUCTION DE MASSE : Unique.

PAPIER OU TABLETTE GRAPHIQUE : Papier.

SKATE & CREATE OU SKATE & DESTROY: Skate & Create (la plupart du temps).

QU’EST CE QUI TE BOOSTE : la caféine ou skater pour aller travailler.

QU’EST CE QUI TE RALENTI : la procrastination et les distractions.

TRICK PRÉFÉRÉ : Backside no-comply, même si c’est un tricks que je mets peu souvent.

SKATER PRÉFÉRÉ : Il y en a tellement. Le premier qui me vient à l’esprit là maintenant, c’est le Gonz puisque je viens de regarder son clip of the day pour Crailtap avant de répondre à ces questions. Oh et Dressen aussi.

TON RÊVE : D’avoir un studio cosy avec une mini rampe en intérieur où je puisse skater et illustrer.

Super ! Merci beaucoup Mister Tucks !

Mister Tucks interview

www.madebyhoyeah.co

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *