Interview Jeremy Schiavo

Je connaissais le travail de Jérémy, alors pour mon petit trip bordelais, je me suis dit pourquoi ne pas rencontrer l’homme derrière ce travail monstrueux de précision.

C’était complètement fou, c’est une entreprise à l’américaine, dans un cadre de fou!

Salut Jérémy, je suis super content de te rencontrer pour ma première interview en chair et en os! J’ai énormément de questions qui me viennent mais commençons par qui es-tu?

Jérémy: Je m’appelle Jérémy Schiavo, je suis de Bordeaux, je suis « artiste » graphic designer en freelance.

Je sais que tu as bossé chez Adidas. Ca fait quoi d’être au headquarter dans la ville au nom imprononçable (Herzogenaurach) en Allemagne? Ca doit être assez fou!

Jérémy: Oui, c’était complètement fou, c’est une entreprise à l’américaine, dans un cadre de fou! C’est le pôle mondial de la marque où pratiquement tout se passe. On bosse sur plusieurs projets pour pratiquement tous les pays… J’ai travaillé avec des gens géniaux pendant un an, c’était vraiment une très bonne expérience!

Adidas x Jeremy Schiavo
Et est-ce que t’as pu jeter un oeil au service Adidas SB? D’ailleurs, tu as travaillé surtout sur quoi là-bas?

Jérémy: Non, tout ce qui est skateboarding, c’est à Portland, mais j’ai quand même pu apercevoir les prochaines collection en collaboration avec la marque de skate Palace!

Chez Adidas, j’étais graphiste pour les collections Womens, Kids puis après Mens. J’ai travaillé sur pas mal de projets, des collections bien poussées avec des artistes comme les tenues pour les danseuses de Pharrell Williams, les tenus de Rita Ora, et sur des collections plus classiques comme des Trefoil (customisation du logo Adidas), des t-shirts, des casquettes (petit clin d’oeil à mon pote Clem, qui est Accessories Designer) et d’autres créations qui sortiront bientôt.

Adidas trefoil by Jeremy Schiavo

Mis bout à bout, on peut dire 7h par jour.

Revenons sur ton art! On m’a fait de très bons retours sur tes boards Bordeaux, Death Force et Unassembled. Les gens hallucinent dès que je leur montrer que tout est fait au Bic! Tu serais pas un peu maso? Ca doit prendre un temps de fou!

Jérémy: Ahah si, pas mal de monde me le dit, surtout quand ils ont les oeuvres devant les yeux! En plus, c’est du one shot, t’as pas le droit à l’erreur! Le Bic, tu t’amuses pas à revenir sur tes traits, enfin pour ma part. Le style que je veux donner, c’est cet aspect lisse, y’a pas un trait qui part en sucette.

Après, je fais ça depuis un petit moment donc j’ai déjà acquis une certaine précision sur papier. Du coup, quand j’ai voulu faire la même chose sur planche, il m’a suffit juste de m’adapter au support. Le plus pénible a été la stabilité de la planche, après le reste a été plutôt facile. Je commençais par tracer mon gabarit au crayon de papier et ensuite je remplissais le tout.

Ouah, au niveau du temps par board, je dirais une bonne grosse semaine à faire que ça! Après, je l’ai étalé sur plusieurs mois, des fois ça me gavait et je passais sur un autre taf. Mis bout à bout, on peut dire 7h par jour, sur une grosse semaine par board à peu près.

Et niveau précision, ça doit pas être idéal le Bic par rapport à un marqueur à pointe fine ou un marqueur-pinceau?

Jérémy: Non, ce n’est pas pareil du tout mais le Bic marche très bien, on arrive à avoir un très net sans problème. Après suivant ce que je veux faire ou avoir comme rendu, je prends l’un ou l’autre.

En parlant de ça, le travail de précision, ça fait parti de ta marque de fabrique! Comment tu es venu à créer ton propre style?

Jérémy: J’arrive pas réellement à savoir si j’ai un propre style, je bosse dessus mais c’est surtout les gens qui me le disent. Quand on voit mon taf, on reconnaît quelques effets ou récurrences dans ma manière de faire. Actuellement, mes motifs floraux sont pas mal présent dans mes projets, c’est un peu ma marque de fabrique. Elles ont évolué avec le temps, du Bic couleur à la pointe fine noire.

Outre mon travail d’artiste, je suis graphiste dans la publicité. Je fais des identités visuelles, des identités globales pour des shops, etc… donc, j’essais d’avoir un cohérence entre les deux.

Black Bones C lub x Jeremy Schiavo

C’est quoi ton dernier boulot dont tu es fier?

Jérémy: J’ai bossé fin août sur une identité pour une nouvelle marque de sapes/skate en Floride pour un mec qui skate là-bas et qui a monté ça en hommage à un de ces potes qui est décédé récemment. Ca s’appelle Giovanne et j’ai bossé sur toute l’identité et on devrait part la suite faire une collab sur des t-shirts et sûrement des boards.

Aujourd’hui, qu’est-ce qui t’inspire? Est-ce qu’il y a des graphistes de skate qui t’inspire?

Jérémy: Il y a énormément d’artistes qui m’inspirent. Mais actuellement, et depuis plusieurs années, j’aime beaucoup le travail que fait Ilk (graffeur). D’ailleurs, je me suis acheté une sérigraphie de lui il y a pas longtemps. J’ai pas eu l’occasion de le rencontrer même si il me semble qu’il était dans les membres du jury du Black Bones Club de 2013, quand j’ai participé au live organisé par Be Street.

Est-ce que tu skates?

Jérémy: J’ai fait du skate quand j’étais plus jeune. Après j’ai découvert le graffiti, je me suis plongé dedans en oubliant un peu le skate. Après je skate toujours, enfin je cruise avec des vieilles planches rétro qu’avaient réalisé mes oncles au tout début du skate. Après le skate me parle toujours, ça reste vraiment une culture qui m’inspire!

En ce moment, tu bosses en freelance, ça fait quoi? C’est simple ou plutôt galère?

Jérémy: C’est pas simple mais du coup, je peux bosser sur des projets qui me correspondent. Ca commence à marcher mais il faut vraiment persister et pas lâcher. J’aime bien prendre le temps aussi de faire bien les choses, c’est cool.

C’était plutôt fou de recevoir un buste énorme, dans une grosse boite qui rentrait tout juste par la porte

J’ai vu ton super boulot pour l’expo Batman! Comment tu t’es retrouvé dans ce projet et c’était comment?

Jérémy: C’est assez simple, j’ai été contacté par une agence à Paris qui faisait le recrutement d’artistes français pour la Warner. La personne en charge de ça avait vu et apprécié mon travail (PS: je l’en remercie) suite au Black Bones Club et m’a demandé si j’étais chaud pour customiser un buste en fibre de verre pour une oeuvre caritative dont les fonds seraient reversées à l’association CéKeDuBonheur. J’ai trouvé le projet cool et utile donc ça c’est fait rapidement.

Batman x Jeremy Schiavo

C’était plutôt fou de recevoir un buste énorme, dans une grosse boite qui rentrait tout juste par la porte de mon appart. Par la suite, un peu le stress parce que j’avais une semaine et demi pour le faire avant qu’il reparte sur Paris. J’ai passé quelques heures, assis sur le canap en train de le regarder et de me dire; « qu’est-ce que je vais faire et comment je vais faire ça… » Une fois fini, j’étais super content. Du coup, bonne expérience, de très bons retours dessus et je suis super content qu’il se soit vendu aux enchères par Christie’s après le vernissage de Paris, lors de l’expo du Comic Con Paris.

De gros projets à venir ou en tête?

Jérémy: J’ai bossé sur une expo avec mes potes les Hurlu’s, designers avec qui j’ai collaboré sur des lampes en bois recyclé. Un travail très long d’habillage de 10 lampes uniques, numérotées et signées. L’expo s’est faite fin novembre au shop Edith à Bordeaux. Après avoir habillé Batman, j’ai habillé les lampes BEC, Made In Bordeaux pour le coup.

Actuellement, je suis sur d’autres projets, dont un en collaboration avec une marque bordelaise. Plus d’info bientôt sur mon Instagram ou ma page Facebook.

Jérémy, merci beaucoup pour ton temps, on va finir par les 5 petites questions!

Jérémy: Merci à toi!

 

CE QUI TE BOOSTE: VOIR CE QUI SE PASSE, TOUS LES JOURS

CE QUI TE RALENTI: LE FAIT DE BOSSER DE CHEZ MOI

TRICK PREFERE: IMPOSSIBLE

SKATER PREFERE: JAMIE THOMAS & ERIC KOSTON A L’ÉPOQUE ET SURTOUT LES FRANÇAIS DE CONVERSE ET POLAR EN CE MOMENT

TON REVE: CONTINUER À TRAVAILLER EN ME FAISANT LE PLUS PLAISIR POSSIBLE

superstar-jeremy-schiavo

Souscrire

Souscrire à la newsletter

The "MailChimp Token" field in the Settings → MailChimp is required!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

 wholesale nfl jerseys from china